La transmission désigne de manière générale un système conçu pour permettre le transfert d'énergie mécanique depuis une source vers un récepteur. Elle se transmet généralement sous la forme d'une force, d'un couple ou d'une vitesse.

La variation et la transmission



La transmission est composée de deux parties bien distinctes entre elles : la transmission primaire (P) et la transmission sécondaire (S). Chaque transmission est composée de deux pignons différents : la partie rouge et la partie bleue. Chaques pignons ont une activité bien précise lorsque la transmission se met en action. En effet, le pignon 1 est installé sur l'abre de transmission, appelé plus couramment transmission primaire. Ce pignon est un élément essentiel puisque c'est lui qui actionne le début de la transmission. Suivent ensuite les pignons 2 et 3 qui sont situés sur l'abre qui fait la jonction entre ces deux pignons. Cela permet d'actionner le pignon 4 qui va engendrer une rotation de la roue, ce qui permet donc à vos deux-roues de commencer à rouler.

I/- Le changement de transmission : causes, conséquences et explications

Les deux types de transmission (primaire et secondaire) peuvent etre changées en meme temps. Il est conseillé de changer la transmission sur les moteurs possédant une configuration assez poussée, de façon à avoir un rapport final adapté à la puissance que procure le moteur. Théoriquement, monter une transmission plus longue vous fait gagner de l'allonge mais une transmission plus longue peut parfois faire chuter le régime du moteur. En effet, une transmission longue doit etre adaptée au régime moteur. Le choix de la transmission dépendra donc de la puissance de votre configuration moteur.

Voici plusieurs exemples :
  • Sur une configuration moteur d'origine, il est inutile de changer la transmission d'origine, tandis que sur un moteur équipé d'un cylindre 50 cm3 qui procure un gain de puissance, il est vivement conseillé d'augmenter le rapport de transmission de 8 à 10 %.
  • Sur un cylindre 70 cm3 de moyenne puissance, le rapport de transmission peut etre augmenté de 12 à 20 %.
  • Sur un cylindre Racing ou High-End (Malossi MHR Team, Polini Evolution...), le rapport de transmission doit etre allongé d'au moins 20 % si ce n'est plus...
Le rapport de transmission d'origine est souvent suffisant sur de nombreuses configurations. C'est pour cela qu'il est parfois bon de conserver la transmission d'origine pour ne pas perdre de puissance. Voici les rapports de transmission d'origine de différents scooters pour vous aider à bien choisir votre transmission finale :




II/- La variation : explications, mécanisme et conséquences

La variation d'un scooter est composée d'un variateur fixé au vilebrequin et d'un ensemble embrayage-correcteur de couple, qui sont solidaires de la transmission finale. C'est ce que l'on appelle une variation à double variateur. Enfin, la courroie vient relier cet ensemble pour permettre au scooter d'avancer. Ce mécanisme fonctionne de manière optimale lorsque l'ensemble de la variation est correctement réglé ; c'est pour cela que la variation est considérée comme un ensemble complexe.

L'embrayage permet de transmettre la rotation de la variation à la roue arrière. L'embrayage influe généralement sur l'accélération du scooter dans la plage des 0 à 20 km/h. Il est assisté par des ressorts d'embrayage dont la résistance varie : lorsque ces derniers sont trop mous, l'embrayage a tendance à "coller" directement alors que s'ils sont trop durs, les mâchoires ne pourront pas s'ouvrir.

Le correcteur de couple vient accompagner l'embrayage dans son effort. En effet, le correcteur de couple permet d'accélérer ou de ralentir la descente ou la montée de la poulie mobile grâce à la courroie, suivant l'ouverture des gaz. Le variateur fait office de boîte de vitesses automatique et fonctionne grâce au système de la force centrifuge : des masses (appelées galets ou masselottes) de différents poids glissent sur les pentes du variateur, faisant évoluer la course de la courroie afin de transmettre en permanence la puissance optimale à l'embrayage.